Le manque de plants menace l’Europe

Le manque de disponibilité en plants pourrait réduire les hausses d’emblavements annoncées pour cette campagne en pommes de terre destinées à la transformation et sous contrat. D’après le NEPG, la hausse annoncée des surfaces de pommes de terre pourrait être moindre qu’initialement envisagée. « Dans tous les pays de la zone NEPG, exception faite de la Grande-Bretagne, il y a un sérieux manque de plants (ou des plants trop chers) pour produire des pommes de terre pour l’industrie de la transformation… », précise le syndicat européen dans un communiqué publié ce jeudi 9 février 2017. Le NEPG rappelle que les transformateurs ont encore augmenté de 700 000 à 800 000 tonnes leurs capacités de transformation. Rapport