Portée par les variétés, la patate a retrouvé la frite

Cultures de pommes de terreAu début des années 1990, le marché de la pomme de terre fraîche a chuté en France et les professionnels ont réfléchi à une solution pour réveiller l’intérêt des consommateurs. Avec une stratégie : que « chaque pomme de terre » puisse « s’exprimer à sa manière », selon le slogan adopté à l’époque par le Centre national interprofessionnel de la pomme de terre (CNIPT). Car une pomme de terre « fritable » va exploser si elle est cuite à la vapeur. A l’inverse, une pomme de terre spéciale vapeur fera une frite molle qui va brunir. Le CNIPT a été un moteur pour pousser les professionnels à différencier l’utilisation des différentes variétés par le conditionnement, et informer au mieux le consommateur. « Toute la filière a joué le jeu », même si on n’en est pas à un code couleur unique pour toutes les marques comme dans le lait (bleu, rouge ou vert selon le taux de matières grasses), raconte aujourd’hui Maxime Jonaczyk, directeur commercial du négociant Pomuni, et membre du CNIPT. Rapport